SAINT JULIEN

18. juin, 2022

Saint JULIEN, 

Oui des Saint Julien il y en a un paquet.

L’homme sans être un Saint est néanmoins le plus grand lanceur d’alerte de tous les temps un précurseur des futurs ANONYMOUS et surtout le top du top LéNA la réunion de l’information d’enquêtes des plus grands journaux d’information européen une vraie information démocratique.

Julien ASSANGE a permis de dénoncer à travers Wikileaks les conditions des différentes excuses d’information tronquer sur la guerre en Afghanistan et en Irak, bien sur le personnage est flamboyant mais de là à être condamné à 175 ans de prison il y a de quoi questionner le droit de la presse.  

Une fois de plus Honte à la justice Britannique de se plier devant son maitre Américains cela une fois de plus pour des raisons non pas diplomatiques, le personnage est Australien, mais politique, l’Australie et la Grande Bretagne ont des gouvernements de droite assujetties à l’Amérique du Nord. 

Donc des faux lanceurs d’alerte assujettis eux a la Russie, peuvent librement lancer des Fake News sur les réseaux sans aucun risque ou aucunes poursuites, ce qui veut dire qu’une information véridique cachée, mais véridique, mérites une condamnation et non pas une information non vérifiées fausse et mensongères. 

Des lois en EUROPE continental ont été édité pour protéger toute personne d’énonçant des manipulations économiques dans leurs entreprise et les Britanniques étant à cette époque encore des Européens ont adhérer. 

Mais voilà on parle de fric pas de politique, ni de la prison d’Abou Ghraib et de bien d’autres a une certaine époque en toute impunité a se jours, donc condamné Julien c’est réellement craché sur la démocratie et la liberté de la presse. 

Quant Jamal KHASSOGI a été assassiné aucune demande d’extradition à l’encontre du donneur d’ordre n’a été exécuté, et il ne s’agit que d’un exemple, ne parlons pas des journaliste Turque, Iranien, Russe ou autres Asiatiques et surtout de ceux simplement assassiner comme au Mexique. 

Donc tout devrait être fait pour protéger Julien et faire de lui un martyr de la presse dite démocratique, bien que ce soit son geste de lanceur d’alerte en dehors du personnage que j’admire, le personnage du journaliste d’investigation les Américains ont oublier le Watergate il y a 50 ans et le lanceur d’alerte W Mark FELT (Gorge profonde) et le Washington Post jamais condamné, et d’ailleurs pourquoi ? pour avoir révélé la vérité n’est-ce pas la raison de la justice.

La démocratie devrait-elle être un long fleuve tranquille ou les services de l’état peuvent enterrer les sujets au nom de la raison d’état pendant un dizaine de décennie, pour quelle raison, on nous prend pour des cons,sinon celle de corruption du système démocratique, système d’ailleurs héritée de l’église catholique qui n’ouvre qu’avec parcimonie ces archive peut être qu’un seul document révèle le véritable nom de DIEU ! Ha non de dieu….

Rien à voir mais j’ai trouvé dans mon journal une définition de mes écris : 

ECRIRE SUR RIEN, MAIS AUSSI SUR TOUT LE RESTE.

Merci à Pierre MAURY pour cette définition de mon BLOG et de bien d’autres.