Україна українцям

18. mars, 2022

En fait chacun de mes blogs sortait du tube de l’actualité ou d’un coup de gueule concernant un sujet d’information, donc comment ne pas suivre le même élan concernant l’Ukraine, mais hélas un esprit plus grave.

Je connais Kiev par deux fois, la première fois ayant pris des photos dans la cathédrale St Sophie, j’ai été l’une des premières victimes de la part des vieilles dames gardiennes de la cathédrale qui interdisait toute photos.

La deuxieme fois a mon retour je me suis rendu compte que je n’étais qu’a cent kilomètres de Tchernobyl qui n’était pas encore sous sarcophage à cette époque.

Autrement j’étais dans une ville européenne au même titre que la Pologne ou l’Estonie et le reste de ces pays qui était des démocraties libres après la chute du mur (61 à 89) après 20 ans de dictature soviétique.

Et aujourd’hui par la seule volonté d’un homme retour vers le passé, toute ces année de paix (malgré la guerre en Yougoslavie) balayé d’une réplique « opération militaire » pour cacher un génocide de civil en cours, une annexion sans pitié, par une armée forte de 900 000 hommes.

Pourtant David tient tête à Goliath, bien sur les pertes humaines sont énorme et l’issue ne peut qu’être une négociation, mais sur les ruines ou sur un consensus, sur la démocratie ou l’autocratie, la liberté ou la dictature.

This is the question ?

Comment en somme nous arrive là, après le constat de la crise climatique et c’est répercussions mondiales pour le futur de nos enfants, crise qui aurait dû être notre seul combat qui aurait demandé toutes les énergies du monde

La pandémie qui a montré une certaine solidarité (sélectives vis-à-vis du nord vers le sud) des peuples avec hélas un certain populisme hypocrite négationnisme égoïste que l’on avait déjà vu lors de la crise migratoire.

Alors la guerre aux frontières de cette Europe qui a mis 70 ans à se construire avec des espoirs immenses a sa construction et beaucoup de désillusions pendant son parcours, mais toujours occupé à se souder dans la paix démocratique.

Le rêve de paix idéal européen est terminé avec le dictateur russe tout est remis en question, tout comme le dictateur américain précèdent l’avait fait en abandonnant ces alliés, le processus d’une armée européenne avec toute la technologie de celle-ci est remis sur les rails.

Mais cela aura un cout et remettre en question certains budget et notamment celui du climat, car au vu des budget militaires américain, chinois et russe et malgré l’OTAN on joue avec des billes ont doit surtout compter sur des alliances ou sur la PAIX.

Les guerres surviennent toujours entre deux états en paix, alors supprimons la paix nous n’aurons plus de guerre. (Pierre Dac)

Україна українцям L'Ukraine aux Ukrainiens.