12. mars, 2021

LES COPAINS D'ABORD.

Les copains d’abord.

Bon, je préfère les amis d’abord, mais j’aime Brassens et j’aurais sans doute rajouté les copines aussi, pourquoi les copains et copines parce qu’en ces temps sombres, ils me manquent.

Quoi de plus sympa qu’une tablée d’amis autour d’une table dans un resto le soir ou le midi, c’est en ces temps difficiles que l’on sent les choses essentielles de la vie.

Un samedi soir à se refaire le monde ou à s’écrire un projet rêvé ou utopique, ou tout simplement un projet de vacances à l’autre bout du monde, ensemble pour vivre, se rejoindre, se sentir bien.

Il y a les amis de toute sorte ceux que l’on voie chaque semaine en alternance, ceux qui ont le temps et il y a les pressé entre deux bouchers de spaghetti ou un café vite torché.

Il y a les inquiets du temps qui passe, les stressé au boulot ceux qui sont uniquement centré sur eux, centre du monde qui ne vous laisse pas placer un mot, qui soûle sans alcool qui se répète à chaque fois, mais que l’on aime de toutes façons.

Il y a les amis du bout du monde que l’on ne voit plus que par réseau sociaux, qui nous manque que cela fait presque mal, car ils nous manquent plus que tout, les souvenirs de sable blanc, d’île paradisiaque, de chaleur et de soirée en terrasse.

Et ceux que l’on connaît depuis toujours et avec qui ont partage de trop rare moment, car nos chemins se sont séparés, ou l’extrême opposé, les amis d’amis qui sont devenus des amis et que l’on ne voit plus.

Les amis, c’est la source de la vie, sans amis, c’est la solitude la dépression, ne pas avoir de lien social, c’est la non-existence le repli sur soi, c’est le rejet de la vie le non-sens.

Il est bon de refaire le monde, aujourd’hui celui-ci en a vraiment besoin, car il est chargé de nuages et pas rose bonbon du tout, mais il y a les (copains et copines) amis d’abord.

C'étaient pas des anges non plus
L'Évangile, ils l'avaient pas lu
Mais ils s'aimaient tout's voil's…Brassens

'Cause everybody hurts
Take comfort in your friends
Everybody hurts…..REM