24. févr., 2021

FAUX.

Barack Obama a déclaré que la politique c’est l’ancien monde contre le nouveau, celui des GAFA.

Le type qui a remplacé Obama était un millionnaire grâce à papa, vedette d’une émission débile d’une télé poubelles qui a eu des conseillers dont l’un a participé au BREXIT, Steve Banon, dixit.

Cela lui a permis de gagner grâce à un matraquage à l’image du referendum du BREXIT qui a utilisé des groupes tels que Cambridge Analytica ou AggregateIQ des bases de données utilisant des algorithmes qui ciblant le citoyen lambda, permet de le matraquer de publicités et de fausses nouvelles, sans aucun respect de la vie privée.

Aujourd’hui ce sont les algorithmes, voyer la campagne du référendum pour le BREXIT voir Brexit : the Uncivil War, le film, cela ouvre les yeux sur la véritable façon de mener campagne aujourd’hui bien loin des débats, le politique est devenu un pion.

La politique n’est plus la fameuse expérience de l’approche du citoyen, le politicien qui se dit pour l’approche du tour des marchés, de l’affichage, des interviews, des débats, c’était hier.

L’approche du citoyen, la demande de participation, des comités citoyens, du parlement citoyen, c’est du blabla.

La pandémie est un exemple de faire croire à l’irresponsabilité des politiciens en menant des campagnes de désinformation à l'encontre des dirigeants et des responsables, le matraquage des fausses nouvelles est perpétuel, les critiques et interventions de soi-disant expert diffuser à la vitesse de l’écriture.

Certains politiciens utilisent les fausses nouvelles uniquement à viser électorale, faire parler d’eux à tout prix, avoir une photo dans la presse ou sur les réseaux avec une incapacité de développer un point de vue pouvant être positif, des positions ne reposant sur rien et cela coute des vies.

Il y en France un Dupont-Dupont qui reprend toutes les conneries des fausses nouvelles et qui les amplifie en déclarant que l’on arrête les travailleurs pendants le couvre feux, ou que des dealers assassinent les enfants, complétement jeter le personnage, a enfermé.

Ce genre de fausse nouvel attise toute la frange populiste de l’extrême de tout ordres, pauvre monde.

"Le populisme actuel, contrairement à celui qui a porté Adolf Hitler au pouvoir dans les années 30, ne défend pas la race mais la culture occidentale." Pour ne pas paraitre raciste.