LE FOND.

19. oct., 2020

LE FOND. 

Bon, je n’ai pas toucher le fond, j’y reviendrai sur le fond, je veux remercier toutes celles et ceux qui me lise, depuis quelques mois vous êtes plus de mille à me lire par semaine, je n’en reviens pas, je dois vous avouer qu'en début de mon blog seuls les proches me lisais et les seuls commentaires étais au sujet de mon orthographe (hortographe). 

Bon je suis nul en orthographe, cela doit être dû à ma dysorthographie, donc ma dyslexie que je compense par un correcteur orthographique qui est plus toucher que moi, le pauvre ! 

Assez parler de moi, comment aller vous, la question universelle actuellement, l’interaction par l’écriture n’est hélas pas possible aussi si vous avez l’envie, n’hésitez pas à me laisser des messages élogieux sur mes écrits, les insultes envoyer les a Donald sa défoule. 

Alors le FOND, c’est pour moi l’essence même de mon Blog, l’orthographe oui, mais le FOND d’un écrit c’est comme la dernière goutte de sauce d’un plat celle qui reste sur le palet, lorsque je lis mon journal dont je ne perds aucune goutte dans chaque article je ressors le FOND, la chute (cycliste) covid -19 (pandémie) la blague (KROLL) c’est le condensé, la goutte. 

Le FOND d’un article est un peu comme un puits sans fond, car chacun en retire ce qu’il lui convient. 

Je passe du bœuf a l’âne, l’édito de mon journal d’aujourd’hui, c’était vivre ou mourir je poursuis par là est la question n’est-elle pas ? La Belgique est un pays minuscule sur la carte du monde, onze millions et des poussières et un nombre important de cons qui ne peuvent être solidaires de leurs voisins sur le prétexte de la langue (21e siècles) et de l’argent, qui a éteint la lumière du siècle. 

Un ministre sa ferme sa gueule ou sa démissionne (Chevènement homme politique) cela peut s’appliquer actuellement à tous les imbéciles de tout bord à qui on n'a rien demander et qui l’ouvre pour expulser de l’air d’un populisme ridicule peut-on faire de la politique électoraliste en période d’extrême détresse pour une grande partie des populations du monde, peut-on se regarder le nombril, à chacun de juger. 

Je passe de la chèvre a la souris, dans tous se chambardement de pandémie un continent celui qui souffre le plus habituellement et continue de souffrir, est sensiblement épargné par la pandémie, il s’agit d’un continent que j’ai parcouru du nord au sud et de l’ouest à l’est et ou j’ai vu la souffrance et le courage de chaque jour, c’est bien sur l’Afrique, merci covid d’épargné nos sœur et frères d'Afriques. 

 Pour remonter le moral, des troupes une que j’ai bien aimer: 

Quelqu’un sait si on peut recommencer à prendre des douches ou il faut uniquement continuer à se laver les mains ? 

Je rends hommage à la chronique de Julie Huon dans le Soir qui chaque jour de la semaine me fait pleurer ou rigoler et même les deux, c’est un rayon de soleil et comme le dit si bien Hannibal Lecter en cas de pénurie de nourriture, on pourra compter les uns sur les autres, a plus.....