MARS 2019.

24. mars, 2019

AAAHHH se beau pays qu’est la Belgique avec c’est merveilleux embouteillage incroyablement inutile, c’est trains en retard et c’est dix-sept assemblés et gouvernement, d’un nombrilisme incroyable.

Un premier ministre (Belge) qui croit en un complot environnemental manipuler par des forces obscures, poussant les jeunes dans les rues et de les considérés comme des fainéants ne voulant pas aller à l’école ou des gauchistes eux qui ne l’ont jamais connu, Karl.

Quoi ? nous avons fait 68, vous nous copier en mal, vous en gilet jaune et casseur noir (l’habit)…

Pauvre classe ou caste politique retranchées dans une mainmise du capitalisme survivant de là sur consommation à tout prix, qui refera fortune grâce à la bouée en caoutchouc pour les habitants des terres basses.

Un parti prônant la construction de centrale nucléaire, mais pas sur son territoire bien sûr, loin, dans le sud du pays et surtout près des frontières, après tout c’est l’Europe de Schengen quand cela les arrange.

Peut-on réaliser une idée politique d’un parti sur le nucléaire sans être complètement inconscient ou d’une stupidité incroyable, nous avons vécu Tchernobyl on peut dire survécu, le parc nucléaire Belge est obsolète vieux et fissuré, aucun plan de stockage des matières radioactives n’a été mis sur pied et on voudrait repartir pour un tour, démagogies. (Politique par laquelle on flatte les masses pour gagner et exploiter leur adhésion)

Les élections approchent, mais y aura-t-il un vrai ras le bol, les électeurs auront-il vraiment envie de changer la donne, donner un peu d’utopie a cette société, un semblant d’utopie, car la réalité est bien là, sans changement on va dans un mur, nous sommes tous dans le même wagon « Quand c’est fondu c’est foutu », j'aime.

Article dans la presse aux Amériques, un jardinier fait condamner la firme Monsanto pour 289 millions de $ pour l’utilisation de Glyphosate (Roundup) qui cause le cancer des utilisateurs intensif, la commission européenne sous le lobbying intensif de Bayer interdit d’interdire.

Nous devons malgré la campagne de dénigrement des partis de droite inféodé aux capitalismes des groupes industriels et de consommations (EX-conglomérat militaro-industrielle, sourire) à soutenir nos jeunes de toutes les manières et demander à la société académique d’être a l’unisson de nos jeunes dans le "climat" de fin d’année(examen).

Rien à voir, mais des idées :

https://plus.lesoir.be/213969/article/2019-03-22/pour-un-new-deal-europeen