ESPOIR...OUI MAIS

5. janv., 2018

L’an 2017 s’est terminé et a été d’une manière générale une très mauvaise année sur l’échelle de la civilisation, politique, économique et humaine.

Tous les paramètres de la société dite démocratique provoquent des différences énormes avec des fortunes en constantes augmentations et des inégalités que l’on ne peut que constater que « d’inégale ».

Les guerres, fléau qui aurait dû être éradiquer le siècle précédent sont de plus en plus proches et les assassins sont dans nos rues, le pendule d’E.A. POE est en constant balancement au-dessus de tous, dans tous les pays du monde sans discrimination et mener par des manipulateurs sans scrupules qui officient au coin de nos rues.

Les enfants et les femmes ont été les plus toucher dans tous les conflits, de la Syrie à la Birmanie et du Yémen au Congo (RDC et autres) certains politiques découvrent des conflits au soudan ou des pratiques en cours depuis, (Darfour 2003) avec une imbécilité de faux naïf (pour ne pas dire de faux C.).

Le tout aux élections a pourri le débat, le mandat unique et une politique bipartite devrait être une solution, une droite et une gauche avec un mélange de sensibilité sans extrême mais un vrai débat citoyen, et un salaire unique pour tous les mandats politiques, c’est cela la démocratie.

Une fois de plus j’ai eu des difficultés d’écriture vue le nombre de personnages à vomir dans le landerneau politique national et international, avec des gouvernements diriger en coulisse par des personnages n’ayant aucun scrupule et n’ayant pas de fonction dans les gouvernements, et des lors des ministres n’ayant que le titre, et un but se maintenir à tout prix.

Je suis et reste un Européen engager, je sais que d’autres le sont mais le nombre diminue vu les hégémonies populistes de plus en plus représenter dans nos assemblés parlementaires et de plus en Europe, apparemment 16 millions de morts et plus non pas suffit (Plus jamais ça, tu parles).

Les tergiversations sur le dérèglement climatique alors que tous nous avons de plus en plus d’allergie, mal aux yeux, dépression mal en tous genres, dans une société qui combat la drogue, le tabagisme mais mal les échappements de CO2 et couvre les industriels pollueurs (Monsanto).

Le système bancaire prôné par l’ultralibéralisme a provoqué de multiples crises et qui sans sort avec des bénéfices en hausse sans retour vers ceux qui ont payé et des paradis fiscaux qui n’ont de paradis que le nom, que l’on incrimine mais qui reçoivent une tape sur la main et on passe à autre chose, merci la démocratie.

Les conneries à répétition de celui qui devrait être le dirigeant en chef de ladite démocratie, Donald le comique, avait-on vraiment besoin d’un être aussi crétin, dans un pays que nous avons toujours respecté qui à sauver l’Europe par deux fois, et qui aujourd’hui fait passer l’actualité du monde par du crétinisme de bas étages.

Il y a une différence verbale entre le « Fake News » et le « Fuck news », mais pas vraiment du moins au niveau de Donald !!!!

Macron aura marqué l’année passer et devrait marque l’espoir futur, sans marquer une admiration débordante pour le personnage, il y a surtout se ras-le-bol du politique traditionnel de gauche à l’extrême droite, qui a été un vrai appel d’air des citoyens, maintenant il est à espérer de ne pas tomber dans la politique politicienne.

Une citation qui me plait en ce début d’année en espérant le contraire « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt » cela pour soutenir les scientifiques de tout bord concernant le climat et par l’enchainement de celui-ci a l’environnement qui est une fois de plus le futur de nos enfants, mais qui aujourd’hui devient notre lendemain à tous.

Merci de me lire, bonne année a tous en espérant que le secrétaire général des N.U. se trompe, mais merci a lui de nous faire réfléchir par un discours intelligent.