Longtemps sans écrire.

12. sept., 2017

Dictionnaires Bruxellois : "slache : Pantoufle, Tongue".

La période est tellement décevante, nous devions éradiquer la faim au 21e siècle, nous déplacer à la vitesse de la lumière grâce au calcul d’Einstein, et à la place rien, que des politiques stupides de nombrilisme avec des tartes a la crème qu’ils s’expédient de l’un a l’autres en faisant du surplace.

Je suis un fan de science fiction !!!!

Tous se résume en une comparaison de celui qui pisse le plus loin que ce soit au Moyen-Orient ou en Asie passant par l’empire soviétique et actuellement l’empire des Amérique pas très démocratique et l’Europe qui ne se trouve toujours pas.

Aussi je vais parler des pantoufles pour moi ou chaussure de Kung- fu pour les pratiquants de ce sport, les « Victoria », je ne suis pas un blog de Pub, mais les slaches « Victoria » sont des pantoufles confortables et ne se trouve qu’à Barcelone.

Barcelone, qui me tiens à cœur parce que j’y trouve mes slaches et c’est la seul avec peut-être Sitges ou j’ai repéré une boutique ou ils en vendent aussi.

Les « Victoria » sont tellement confortables et au moment où j’écris j’en ai une paire qui tombe en lambeau à mes pieds car il me faut aller à Barcelone dès que je peux.

Barcelone est la ville à voir, non seulement pour la multiplicité de son architecture mais les gens, les marchés, la bouffe tout est bon à Barcelone et surtout les slaches.

Mais surtout les slaches, les « Victoria », les miennes on fait plus de deux fois le tour du monde, je les ai portées dans de multiples endroits, à Pékin, à Kinshasa ou Brazza à Montevideo ou San Jose.

Quand on est bien dans c’est pompe on est bien partout, même avec des princes arabes et leurs pompes en croco ou sur une plage à Goa.

Sur certain terrain, miner au Kosovo, et dans les territoires des Balkans toujours avec mes slaches de Barcelone, elle mont amener a rencontré de multiples personnages de sympathique a moins sympathique mais toujours attachant dans une certaine mesure, la mesure de leurs armes parfois.

Elles m’ont amenée dans des villes superbes, comme Bagdad ou Kabul, ou Juba ou encore Sanaa, partout mes « Victoria » de Barcelone mon amener dans la paix et l’amitiés, pas toujours, mais souvent, pour des rencontres et cela n’a pas de prix à l’aune des souvenirs.

C’est pourquoi je retournerai à Barcelone pour mes slaches, parce que mes slaches représentent pour moi tellement de bon souvenir, c’est pourquoi je voulais partager mes slaches avec vous, souvent tout passe par les pieds c’est eux qui vous porte vers l’autre, et mon amis Jean-Marc en sait quelque chose.

Slaches est une désignation unique concernant les chaussures, pantoufles ou chaussons en français ou encore Tongue, moi j’aime, car pour peu de monde à part nous Bruxellois c’est leur nom, mais les miennes, elles ont vu le monde.