26. mars, 2017

BLUG ou TEXTE.

La censure aurait-elle pu empêcher les attentats de Paris, doit-on se mettre des œillères et suivre la seule direction celle d’une politique dictatoriale qui dirigerait nos pensées et nos idées.

NON

Nos parents et grands-parents se sont-ils battus pour ce résultat alors que notre société est devenue la société de l’information immédiate, n’est-il pas logique aujourd’hui de s’autocensurer simplement par respect de l’être humain, ne sommes-nous pas suffisamment adultes.

OUI

Hors le pouvoir dans toutes démocraties se pose toujours en garant de la pensée collective du plus grand nombre, autrement pourquoi des institutions aussi archaïques que les comités de censure qui on le sens du bien et du mal qui leur est inné existe toujours, et cela, dans toutes les parties du monde.

Par le saint esprit, pourrait être la réponse ou tout autre divinité pastafariste, un groupe de personnes peut décider du futur d’une œuvre d’art au mémé titre que l’État Islamique peut la détruire, ou un dictateur décider demain qu’une partie de la population a le droit de vivre ou de mourrir, de pensé ou non,cela aussi est de la censure.

La censure dite populaires et réellement manipulé par des groupes politiques ou de coincer du derche, un pléonasme souvent vérifier, et cela de Bruxelles à Téhéranen passant par Ankara, on la voit dans la rue devant des cinémas ou des expositions en ayant ni vu l’un ou l’autre, sans aucun sens d’auto critique.

Il est triste le personnage qui juge sans faire de geste vers l’esprit de l’autre et s’enferme dans un monde à une direction unique, il lui est interdit le « je pense donc je suis » (Descartes) alors que la pensé universelle est l’ouverture de tous vers tous, personnes et idées comprise.

N’étant ni un artiste ni un esthète, il ne me semble pas utile de juger un tableau ou une sculpture à l’aune de ma petite personne, par contre si cela me choque ou me déplait, je n’en ferais pas le début d’une croisade, par contre donner son opinion ou sont sens critique cela est le propre de l’homme (de la femme) et est là, la véritable liberté d’expression, tant qu’on ne l’impose pas.

Le populisme utilise la censure, car elle prône une lutte de son apparemment, défense du peuple, de la terre, des ancêtres contre les élites, c’est-à-dire l’autre celui qui ne pense pas comme le corpus idéologique, donc la pensée unique celle du parti, le mur, le repli.

Le ciel est gris, les infos ne sont pas gaies, même la musique (Chuck Berry) est triste, il met de plus en plus difficile d’écrire sur mon Blog, il ne s’agit pas de problème de la page blanche, mais de trouver un sujet optimiste.

A plus.

Les faits sont l'enemmi de la verite.