L’ECOUTE DES GENS.

13. mai, 2016

Une émission radio amateur tunisienne relayé par la radio nationale, cela a une incidence sur la réelle démocratie participative, quand Aragon dit que la femme est l’avenir de l’homme, les jeunes sont les créateurs du futur.

C’est pourquoi il faut soutenir des avancé tel que Barr al-Aman (Rives de la paix) qui sont tellement porteuse d’espoir dans un pays qui a osé sa transition de dictature à démocratie tout en restant seul confrontée aux dérives de l’extrémisme.

La Tunisie pour beaucoup en Europe, c’est le pays proche du soleil et des vacances qui a, hélas, subi des atrocités qui ont tout mis à l’index, créant un désastre économique, justifié dans un premier moment, mais après les attentats de notre côté de la Méditerranée, l’absence de tourisme est-il en encore justifié.

Ma femme rêve de visiter Jérusalem, j’y étais à deux reprises sans en ressentir la moindre tension, pourtant en y allant fait-on du tort à une communauté au profit de l’autre, est-ce la bonne question ou notre réponse face aux extrémistes encore une fois.

Rives de la paix, (Barr al-Aman) ou rêvent de paix, là est la question, l’optimisme en bannière, pour lutter sans violence contre les imbéciles de tous bords, cela est notre arme que nous partageons sans compter.

J’écoutais Ben Harper en écrivant ce texte il a chanté « How Many Miles Must We March » ou il disait ceci :

Combien de temps cela prendra-t-il exactement. Avant que retenions les leçons du passé. Nous marchons le long de ce chemin sans fin. Qui nous fait tourner en rond. Alors maintenant que nous en sommes revenus au même point, Nous ne pouvons pas laisser notre avenir redevenir notre passé.

Merci Ben et merci aux journalistes de Barr al-Aman de partagé leur rêve avec leurs frères Tunisien et nous.