Coup de gueule.

20. janv., 2016

Etre radicale s’est manqué de choix, c’est avoir un espace de penser très restreint avec peu de choix, ce n’est pas marrant, c’est pas très bruxellois pour répondre aux monde qui juge Molenbeek sans la connaitre et ayant visité de nombreux pays islamique, ce n’est pas très musulman.

Les islamistes dans leurs ensembles sont des personnes aimant la discussion contradictoire et surtout le langage, le marchandage par-dessus tout, la contradiction, ayant une ouverture d’esprit et surtout de l’humour.

Le souk de Marrakech, le souk de Damas qui était l’un des plus beau d’Orient, la beauté de l’Alhambra et c’est jardin en Espagne qui révélé tout le génie d'une culture, la beauté des immeubles de Sanaa (pratiquement détruite, photo ci-jointe), le printemps en Afghanistan, Beyrouth et sa douceur de vivre.

L’islam n’est pas la destruction, n’est pas le meurtre, pourquoi détruire Tombouctou fondé au XI siècle cité sainte, Palmyre qui n’avait rien fait à personne, l’islam n’a jamais professé ce genre d’attitude, cela relève du lavage de cerveaux, la religion, jamais, le fascisme, l’extrémisme et la bêtise, oui.