VISION.

13. janv., 2016

Après l’édito du Soir (le journal qui est ma lecture) et le retour dans la presse des déclarations de Flahaut, il est désespérant de se déclarer de gauche, une opposition doit être constructive, ne peut ton pas donner des solutions avant de partir en “ batailles“ contre.

Tout parti politique possède des groupes de réflexion spécifique composé de spécialiste dans une multitude de spécialisation, s’il faut critiquer il faut pouvoir aussi apporter des solutions.

C’est la déception actuelle des gens de la rue concernant la politique politicarde les uns ayant le pouvoir et faisant passer des idées qui serons très préjudiciable dans le futur, d’autres n’apportant pas de solutions.

Les initiatives citoyennes dans notre pays ne sont que rarement prises en comptes, le fait de mettre des milliers de gens dans la rue n’a pas de réelle incidence, les agriculteurs, les marches blanches, les cheminots ou les profs, les marges des résultats ont été très faibles.

Par contre l’option du référendum devrait être bien plus utiliser, d’abord le nombre indique le sens du problème, de plus cela devraient être le thermostat indiquant le sens de l’idée démocratiques et pourrait apporter des surprises.

Car il faut bien se rendre compte que les élections sont toujours un carcan de définition droite gauche qui ne représente qu’une poigné de personnes et sans véritable renouvellement.

Le politique ne devrait pas se présenter a plus de deux mandats, comme les présidents dans les pays démocratiques, ainsi il y aurait moins de clan a vie et de fils de, sans vouloir dénigrer qui que ce soit.

Antinomie pourrait étre le mot de ma prochaine page.